SCP-590-FH
SCP-590-FH.jpg

Photographie de SCP-590-FH par un photographe inconnu, retrouvé sur un site de vente en ligne. L'article fut supprimé dans la minute.

Objet # : SCP-590-FH

Classe : Euclide

Niveau de Menace : Jaune

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-590-FH doit être confiné dans une boîte rectangulaire faite en matériau classé CF 6h1 ayant une dimension de quatre-vingt-dix centimètres (90 cm) de long sur cinquante centimètres (50 cm) de large et une hauteur de soixante-dix centimètres (70 cm). Cette boîte doit être contenue dans une cellule mesurant trois mètres (3 m) de long sur deux mètres (2 m) de large et de hauteur, faite de matériaux CF 6h avec une résistance accrue, cela afin d'éviter des dégâts importants causés par SCP-590-2-FH à l'intérieur du Site.

En cas de déconfinement de SCP-590-2-FH, le Protocole Extincteur doit être appliqué le plus tôt possible.

Description : SCP-590-FH désigne un ensemble composé d'une caisse, nommée SCP-590-1-FH, faite à partir de différents métaux, d'origine inconnue et d'un dragon mécanique miniature, nommé SCP-590-2-FH, doté d'une semi-conscience et considéré comme le gardien de SCP-590-1-FH.

SCP-590-1-FH est une caisse métallique de cinquante centimètres (50 cm) de long sur quarante centimètres (40 cm) de large et de vingt centimètres (20 cm) de haut lorsque SCP-590-2-FH n'est pas assis dessus. L'objet est composé de plusieurs plaques métalliques semblable à de l'Invar grumeleux, ainsi que d'un mécanisme apparent fait à partir d'un métal non-identifié d'un alliage d'Or du Rhin et d'Orichalque, dont la compréhension reste à l'heure actuelle inconnue. L'objet présente également une poignée enroulée dans du fil de cuivre ainsi que plusieurs engrenages disposés de façon inutile pour le mécanisme d'ouverture. Certains de ces rouages semblent rouillés et parfois brisés, mais aucun composant servant au déverrouillement de l'objet ne semble abîmé d'une quelconque manière. L'objet présente également des traces de brulûres, infligées par SCP-590-2-FH. À ce jour, aucune tentative d'ouverture de l'objet ne fut concluante.

Sous l'objet se situe une inscription gravée en alphabet runique, datée du 14/08/1545 et dont l'auteur est actuellement inconnu. L'inscription détaille une scène présente dans le Fáfnismál, l'extrait choisi narrant le combat de Siegfried contre le dragon Fáfnir, la consommation de son sang ainsi que de son cœur. Les caractères runiques sont couverts de traces de brulûres, infligées par SCP-590-2-FH également.


SCP-590-2-FH est une représentation d'un dragon mécanique miniature mesurant trente-six centimètres (36 cm) de long (cinquante-deux centimètres (52 cm) en incluant la queue) et vingt-quatre centimètres (24 cm) de hauteur, pour un poids approchant les vingt-sept kilogrammes (27 kg). Sous la machoîre inférieure de l'entité se trouve une inscription en alphabet runique décrivant le dragon représenté comme Fáfnir. SCP-590-2-FH est doué d'une semi-conscience : il sait qu'il est vivant et conscient de son environnement, mais suit des instructions précises qui lui ont été implantées d'une façon inconnue. L'entité est constituée principalement d'un alliage d'Or du Rhin et d'Orichalque, ainsi que d'Invar grumeleux, et possède un mécanisme interne lui permettant de fonctionner sans besoin énergétique externe. SCP-590-2-FH semble considérer SCP-590-1-FH comme une sorte de trésor, étant un gardien pour lui, étant normalement vu juché sur l'objet ou autour de ce dernier.

À ce jour, SCP-590-2-FH est capable de :

  • Voler
  • Cracher des flammes
  • Sécréter une salive corrosive pour toute matière organique provenant d'un animal vivant

Il a été démontré, après l'activation d'un Protocole Extincteur, que SCP-590-2-FH est incapable de sécréter de salive corrosive à une distance supérieure à cent trente mètres (130 m) cent dix mètres (110 m) environ de SCP-590-1-FH. Toutefois, la distance entre l'objet et l'entité semble décupler les intentions agressives de ce dernier, obligeant à adopter un confinement commun à SCP-590-1-FH et à SCP-590-2-FH.

Addendum 590-2-1 : Le 26 Juin 2019, SCP-590-2-FH provoqua une brèche de confinement au sein du Site-Agnos. Le Protocole Extincteur fut activé dans la minute qui a suivi, mais l'entité réussit à se réfugier dans une pièce adjacente à celle dans laquelle il aurait du se trouver lors de l'activation du Protocole. Cela engendra une brèche de confinement plus importante ayant résulté en la mort de quatre (4) membres du personnel scientifique et douze (12) membres du personnel de sécurité. Cette brèche entraîna une révision du Protocole Extincteur qui fut remanié afin de permettre une meilleure efficacité lors de son utilisation, ainsi que lors d'erreurs d'utilisation.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License