SCP-785-FH
Objet # : SCP-785-FH Nom de code :
Classe : Euclide Le Scaphandre

785-FH.png

Croquis d'une copie de SCP-785-FH issu des Laboratoires Prometheus.

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-785-FH doit être contenu dans deux compartiments différents, le scaphandre doit être contenu dans une cellule de 3m x 3m x 3m, les réservoirs eux sont stockés dans une cellule à part, les liquides contenus ne doivent en aucun cas être retirés ou déplacés.
Toute expérience sur un classe D avec le dit scp doit être approuvée par au moins 1 chercheur de niveau 2 accompagné de 2 agents armés.

Description : SCP-785-FH est une combinaison avec scaphandre des laboratoires Prometheus datant de 196█ selon les plans retrouvés lors de la récupération, et pesant ~150kg.

Elle est équipée de deux réservoirs en verre dans le dos composés de deux liquides, rouge et bleu, nommés SCP-785-FH-1 et SCP-785-FH-2, de composition inconnue, les tentatives d'extraction desdits liquides ont montré qu'ils étaient sous haute pression à l’intérieur de leur contenant et qu'ouvrir ceux-ci faisait évaporer les liquides.

L'effet anormal de SCP-785-FH se voit lorsqu'un être humain porte le dit SCP, celui-ci n'aura plus besoin de manger ou boire, et son vieillissement cellulaire sera fortement réduit.
La durée maximale qu'un humain peut tenir à l’intérieur est encore indéterminée, des tests seront faits dessus pour connaître cette limite.

Addendum 785-FH-A : SCP-785-FH a été récupéré le 2█/1█/200█ à 13█ km des côtes des îles Mariannes après des témoignages d'un groupe de plongeurs qui auraient vu une personne en scaphandre errant sur le fond, les témoins ont été interrogés et des amnésiques de classe C ont été administrés.

Addendum 785-FH-B: Lors de la récupération de SCP-785-FH, la personne la portant s'est identifiée comme le Dr ██████, chercheur dans les Laboratoires Prometheus dans le secteur de la recherche sous marine et porté disparu depuis 196█.

Interview du Dr G█████ après sa récupération


Interviewé : Le Dr ██████
Interviewer : Le Dr G███████
Avant-propos : Les origines de SCP-785-FH et les raisons de la survie de celui-ci


<Début de l’enregistrement>

Interviewer : Bonjour monsieur.

Interviewé: Bonjour.

Interviewer : Bien, commençons, dites moi quel est votre nom et pour qui vous travaillez

Interviewé: bon (un léger soupir s'entend sous le scaphandre) je suis le professeur et docteur G███████, chercheur spécialisé dans la biologie sous-marine, je travaille pour les Laboratoires Prometheus.

Interviewer : Bien, quand avez vous été repéré par Prometheus et comment vous ont-ils remarqué?

Interviewé: Ah, de souvenirs, j'avais terminé mon doctorat en biologie marine ,j'avais fait une thèse sur la Turritopsis nutricula, une méduse qui a la particularité de pouvoir inverser le processus de vieillissement de ses cellules, la rendant "immortelle" en théorie, et j'avais émis l'idée que cela nous permettrait de mieux comprendre leur fonctionnement et d'améliorer l'état de patients en coma artificiel.

Interviewer: je vois, et ils ont porté de l’intérêt pour cette thèse que vous avez émis.

Interviewé: oui, j'ai été approché par un cadre de ces laboratoires et ils m'ont ensuite proposé un poste en tant que chercheur dans la biologie marine, j'ai accepté après une semaine de réflexion.

Interviewer: d'accord, bon, passons au sujet principal, comment vous êtes vous procuré ce scaphandre et qui l'a conçue?

Interviewé: (un souffle de fatigue s'entend) et bien, c'est moi, enfin j'y ai participé, je voulais à la base un scaphandre qui pourrait permettre de travailler dans des conditions de pression et de profondeur extrêmes pendant plusieurs jours, je vous laisse imaginer pour les travaux de pipeline ou de fibre optique.

Interviewer: oui je comprends votre intention derrière ceci.

Interviewé: Enfin bref, j'étais sur un bateau avec des collègues, prêt à le porter, c'était pas la première fois, on avait déjà fait des tests sur 3 jours avec un employé, ça avait fonctionné, le seul défaut est que cela provoquait une grande fatigue derrière du au manque de sommeil.

Interviewer: je vois, dites moi du coup, que s'est-il passé sur le bateau?

Interviewé: oh, et bien, j'ai sauté pour plonger, j'ai atterri sur le bord de la fosse autour des 20 mètres de profondeur, je faisais des relevés de certaines espèces de coraux, de poissons ainsi que d'algues, mais à un moment, il y a eu un courant violent là où j'étais, et j'ai été projeté dans la fosse, en arrivant en bas j'ai paniqué en pensant que j'étais mort à une telle profondeur, mais non, j'étais vivant, et dans le noir complet.

Interviewer: et qu'avez vous fait quand vous avez constaté que vous seriez bloqué ou même que vos proches vous voyaient comme mort à ce moment?

Interviewé: et bien, j'ai d'abord commencé à essayer de m'orienter dans cette fosse, à repérer les lieux dans ce noir, mais surtout à tenter de remonter cette fosse, et ce même si j'avais et j'ai encore une sensation horrible, cette sensation où vous vous sentez fatigué mais qu'en même temps, vous avez en vous l'équivalent de l’énergie d'une centrale électrique.

Interviewer: qu'est ce qui vous a permis de tenir moralement pendant toutes ces années?

Interviewé: je pensais surtout à mes collègues et à mes deux frères, V█████
et Jo████, revoir leurs visages m'évitait de craquer ou même d'abandonner.

Interviewer: je vois je vois, mais je pense que vous savez déjà que nous devons saisir votre création, et que potentiellement, cela risque de vous tuer sur le coup au vu des défauts de fatigue après l'avoir retiré.

Interviewé: justement, je voudrais que vous m'aidiez à y mettre fin.

Interviewer: je…..bien, je vous remercie de nous avoir accordé votre temps avec nous monsieur.

Interviewé: et moi d'avoir pu parler à nouveau avec un humain.

<Fin de l’enregistrement>


Conclusion : lors que le professeur fut extrait du scaphandre, son corps a vieilli à grande vitesse, mourant presque sur le coup, celui-ci fut incinéré selon sa volonté et des agents infiltrés sont allés informer sa famille de la découverte de son corps en haute mer.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License